Trente ans dans le Réseau

Altavista-1999

Je me souviens qu’au début j’habitais encore en Italie et à un certain moment on a commencé à écouter un nouveau chanteur, appelé Bob Marley, à la radio. Tout le monde en parlait, mais personne ne savait d’où il venait et qui était ce personnage aux cheveux décoiffés. Internet était à l’époque exactement comme Bob Marley.

Je suis devenu immédiatement accro et, après seulement quelques mois passés sur des revues spécialisées, j’achetais finalement mon ordinateur, vers la fin de l’année 1995 (avec Windows 95 bien sûr) et je m’abonnais pour la première fois à l’Internet.

En mettant de côté le romantisme nostalgique du bruit des modems US Robotics et de la résolution pathétique de la vidéo du commencement, je me rappelle qu’à l’époque pour utiliser l’Internet, il fallait vraiment beaucoup l’aimer. Pour télécharger 2 mégaoctets de Netscape Navigator, il fallait des heures et chaque encoche dans la fenêtre de téléchargement était une petite victoire méritée. Compléter un téléchargement était un véritable défi à cause des lignes du téléphone instables et de la connexion qui tombait toutes les cinq minutes sans aucune raison apparente. Mais c’était merveilleux !

Aujourd’hui, l’idée que 2 Mo ne représentent que l’image de fond d’un site nous fait sourire, elle nous apparait désormais qu’au bout d’une seule seconde, sans même plus nous en rendre compte.

La magie du courriel ou email (e-mail avec un trait d’union pour les amateurs du genre) pour communiquer avec le monde entier en restant assis face à une machine, l’ordinateur. Le rêve d’une vie entière, un sentiment extraordinaire de contrôle total et de puissance. Le réseau relie, le réseau nous unit (presque toujours) et les natifs numériques, ceux qui n’ont pas vécu cette période épique de découvertes, d’incertitudes et de progrès, prennent souvent pour acquis bien trop de choses. J’essaie de l’expliquer à mon fils, quand il me demande tout simplement :  » On regarde un film en streaming ?  » Mais ce n’est pas facile du tout. Nous, qui sommes les « anciens » du réseau, nous sommes tous liés par cette époque d’exploration, pleine de rêves et d’inquiétude, mais tout autant satisfaisante.

Pour beaucoup de personnes, le réseau est devenu une occasion de travail et d’affaires, un nouveau monde encore en attente d’être construit et qui n’a plus cessé de croître depuis lors.

Au cours de ces dernières années, l’Internet nous a permis d’être toujours plus professionnels et il a aussi créé beaucoup plus d’emplois que les promesses non tenues et les bavardages des politiciens.

C’est celle-ci est la véritable révolution et elle a eu lieu à une vitesse incroyable. Une révolution violente et rapide compte toujours beaucoup de victimes, mais dans ce cas particulier, il n’y a pas eu de morts ou de blessés. Du coté des victimes il reste, cependant, tous ceux qui n’ont pas été capables de s’adapter aux changements et ceux qui à cause de leur méfiance, de l’absence d’informations ou d’intérêt, ou tout

simplement de leur ignorance ont vécu cette révolution comme un danger et l’ont donc combattue en érigeant des murs défensifs tout autour d’eux.

— Web Studio 06 est le partenaire idéal pour votre projet de communication numérique sur la Côte d’Azur et en Italie. Nous nous occupons de sites Web, de la photographie, de la vidéo, de la 3D, de l’impression sur le papier et des contenus. Cet article a été publié sur le blog de notre site Web que vous pouvez rejoindre ici :webstudio06.com

Riccardo Pizzi

Riccardo Pizzi

founder chez Web Studio 06
Webmaster depuis 1996, il a partecipé la naissance et au développement du Web grâce à son expérience professionnelle dans ce secteur. En 1997, il a fondé l'une des premières agences Web européennes et une société qui est devenue le seul représentant de l'une des premières agences Web américaines ayant débarqué sur le marché européen.
Riccardo Pizzi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *